Spectacle de chants du primaire

27 juin 2021 | Ensemble scolaire, Maternelle, Primaire

« J’ai été profondément touchée de recevoir des magnifiques compositions lors de la prestation de chants des enfants de CE1, CE2, CM1 et CM2 de l’école St Vincent d’Hendaye, entourés de leurs maîtresses et de Mme Gaunet la Directrice et je les remercie tous vivement.

Quatre jeunes du Nid Marin et deux éducatrices, chacun cher à mon coeur, avaient pris place au milieu des spectateurs.

Le Conseil Municipal m’a honorée de la participation de Mme Michelle Mounois Adurriaga, adjointe à la Culture, et de Marie Ceza dont la petite fille et la musique avaient eu l’occasion de nous réunir.

J’ai A-DO-RÉ la très belle salle des Halles qui nous permis ce rassemblement : quel bonheur de bénéficier d’une telle réalisation, quelle chance, j’imagine que chacun des Parents présents aura apprécié.
Pas besoin de micro, mais au fond, cette salle semblerait presque tellement toute simple et naturelle, qu’elle en ferait presque oublier qu’elle est un précieux monument ! Prenons- en bien soin.

Christophe Pavia, qui m’a si bien accueillie et s’est occupé d’installer toutes les chaises, et auquel j’adresse un grand merci à lui et aux personnes qui le soutiennent dans les tâches de fonctionnement, m’a proposé de renouveler l’année prochaine : je suis partante, et je promets que je serai meilleure…..et surtout, que je ne sauterai plus de l’estrade …..trop vite Domi et trop spontanée :  les Enfants, surtout, ne copiez pas, je n’aurais pas dû !

Enfin, merci à Fabien Jans de son intérêt à s’immerger dans la pédagogie Kodály en assistant à un petit exemple pratique des CE, lui qui avait déjà écrit sur la théorie de cette pédagogie.

Le grand musicien Zoltán Kodàly voulait que la musique soit accessible à tous, et son idée d’utiliser la voix comme instrument avec comme répertoire ou «  partitions » les petites chansons folkloriques est lumineuse. L’association des gestes pour exprimer les notes s’est ajouté plus tard.

La magie, ou réalite, est de pouvoir par exemple faire chanter une partie basse à des enfants qui ne la connnaissent pas, afin d’accompagner comme hier notre soliste interpréter la jolie Berceuse Basque.

Notons que les enfants ont très peu répété, et ont même fait des choses auxquelles ils ne s’attendaient pas, la faute à la spontanéité de Domi…
Toute l’histoire s’est réalisée on peut dire au dernier moment, mais les CE2 et CE1 avec respectivement deux et trois années de musique ont été plus à l’aise peut-être.

Un très grand merci à tous ceux qui m’ont accompagnée en me faisant confiance et en m’aidant dans la réalisation de ce rassemblement qui j’espère a fait chaud au coeur en dépit de la pluie.

Merci les Enfants, malgré mes  exigences, nous avons partagé beaucoup de bonheur, même avec ceux qui disent ne pas aimer la musique.

Many thanks to Len Tyler qui m’a initiée à cette pédagogie.

Je n’oublie pas mon professeur Jean Patéro du Conservatoire de Troyes, grâce à qui j’avais obtenu mon Prix de flûte traversière.
Dominique Ludot